Selon les professionnels du secteur, depuis l’arrêté du 24 MARS 1982 relatif à l’aération des logements, la qualité de l’air intérieur ne s’est pas améliorée.

Le rapport de l’Observatoire de la qualité de l’air intérieur (2009) fait état de 49,1% des logements construits après 1989 ne respectant pas les normes de débit d’air.

De plus, aujourd’hui, l’homme passe 80% de son temps à l’intérieur et l’air des bâtiments est souvent plus pollué que l’air extérieur. Le mauvais entretien de la plupart des installations n’arrangeant pas les choses.

Résultat : L’entretien des installations de ventilation devient un enjeu de santé publique.

 

Problématiques rencontrées dans le cadre d'une maintenance classique :

Le système de ventilation (VMC ou CTA) est essentiel dans un bâtiment : il assure le renouvellement  de l’air et la protection de l’ouvrage contre les dégradations liées à l’humidité et aux moisissures. Son bon fonctionnement permet de garder des bâtiments sains et de protéger les occupants contre les conséquences de la pollution intérieure de l’air. Il garantit également la réalisation d’économies quant à l’entretien du bâtiment.

Une VMC/CTA gaz qui tombe en panne provoque immédiatement un arrêt de la chaudière. Celui-ci engendre une coupure de la fourniture d’eau chaude et potentiellement de chauffage pour les occupants de ce bâtiment ; Et très rapidement des problèmes d’humidité et l’apparition de moisissures.

Pour une VMC/CTA classique, indépendante de la chaudière, la détection du mauvais fonctionnement est encore plus longue puisque les dégradations ne sont pas visibles immédiatement. Pour autant, elles existent et progressent très vite.

Un système de ventilation défectueux ou mal entretenu peut donc devenir une source de dépenses supplémentaires difficilement identifiable.

 

Solutions apportées par l'IoT :

Pour éviter des désagréments dus à ce type de panne, il existe des solutions IoT, telle que le pack monitoring des systèmes de ventilation de RG2i, qui permettent de suivre et de surveiller à distance et en temps réel, l’état de fonctionnement et d’encrassement des systèmes de ventilation. Cette supervision permet une optimisation des visites de contrôle et une maintenance préventive plus efficace.

Grâce à l’installation d’un capteur connecté au réseau LoRaWAN, les données du système de ventilation sont automatiquement envoyées à une interface de monitoring.

(Voir schéma ci-dessous)

Avantages des solutions IoT dédiées aux systèmes de ventilation :

Grâce aux données remontées par les capteurs IoT, les solutions apportent une aide curative en permettant aux mainteneurs de :

  • Arrêt de fonctionnement du moteur,
  • Encrassement du filtre,
  • Dysfonctionnement de la courroie (le moteur continue alors de tourner mais l’évacuation de l’air ne se fait plus),
  • Défaut du pressostat

Les solutions apportent également une réponse préventive lors de dysfonctionnements en assurant une remontée d’alerte dans plusieurs cas :

  • Détecter un delta de pression entre le caisson et la pression atmosphérique sur la durée,
  • Relever des dysfonctionnements répétitifs,
  • Anticiper une casse moteur.

 

En définitive, de manière générale, la surveillance des systèmes de ventilation à distance grâce à l’IoT permet d’améliorer la satisfaction des clients.

Olivier Benas

Olivier Benas

Responsable commercial & marketing chez RG2i

« Spécialiste depuis 1999 en solutions IoT & M2M pour l’acquisition, la transmission et l’exploitation de données